Au cœur du Google Launchpad Bordeaux : « C’est un marathon, pas un sprint »

Animé par Google et l’association Aquinum depuis lundi matin et jusqu’à vendredi midi dans les murs du Node, ce programme d’accélération de startups met en scène 40 mentors qui accompagnent 12 équipes locales triées sur le volet. Parmi les lauréats, une jeune femme : Lise Slimane, 25 ans, étudiante entrepreneur. Rencontre en images.  

Google Launchpad Bordeaux

Sollicité par Aquinum et séduit par la dynamique de l’association bordelaise, le géant américain n’a pas hésité à choisir Bordeaux comme étape pour son programme d’accélération de startups.

Ce 5e Launchpad Google organisé en Europe, grouillant d’énergie et de créativité, est le premier grand rendez-vous pour les acteurs numériques locaux depuis l’attribution à Bordeaux Métropole de son label French Tech.

 « Je veux créer quelque chose d’utile »

Lise Slimane, Captiz

Lise Slimane : « Je suis étudiante en dernière année à Science-po Bordeaux et bénéficiaire du statut d’étudiant entrepreneur. Mon projet, baptisé Captiz, est un logiciel en mode SaaS d’assistance à la traduction et au sous-titrage pour professionnels de l’audiovisuel. Il respecte le formalisme propre à l’industrie du film. La plateforme en ligne connecte les sociétés à leurs traducteurs et permet la gestion de projets.

Captiz est issu de mon expérience terrain : je réalise des missions de traductrice freelance en italien, anglais et espagnol. J’ai identifié des besoins au sein des sociétés de doublage qui n’ont souvent pas les outils pour travailler correctement avec leurs traducteurs. Ce que je crée à partir de rien améliorera le quotidien de professionnels : j’ai le sentiment d’accomplir quelque chose d’utile ».

Twitter : @GetCaptiz

« Ce Launchpad va nous booster » 

Google Launchpad Bordeaux

En pleine séance de brainstorming avec son co-équipier Damien Véron, directeur technique, Lise Slimane peaufine la proposition de valeur centrale de sa plateforme web. C’est le thème de la première journée de ce Launchpad Google-Aquinum : « le produit ».

« Ce programme d’accélération, c’est cinq jours intensifs pour confronter notre projet à des mentors experts en création de startups, écouter leurs conseils et leurs critiques. Repositionner le produit le cas échéant. C’est un boost : on apprend à gagner du temps en évitant de griller les étapes. Une startup c’est comme un laboratoire : très vite, on a besoin de confronter son idée au marché, de tester des hypothèses et de repenser son produit si nécessaire. Si on doit se planter, il faut se planter vite ! Dans ce contexte très fragile et mouvant, il n’est pas évident de constituer une équipe solide et durable. »

40 mentors et des exercices pratiques

P1040122

David Ducourneau, fondateur de la startup Kasual Business, fait partie des mentors « produit » du Launchpad. Ici aux côtés de la startup co-rider.fr, il délivrera peu après son expertise à une autre équipe, suivant un principe de rotation très organisé. Google Paris et Aquinum ont sélectionné des mentors locaux, et quelques parisiens, chacun assurant la journée correspondant à sa spécialité : produit, marketing, expérience utilisateur, technique.

Marc Lange

 

Marc C. Lange, fondateur de Crowdflow, clôt la première journée au Node sur une mini-conférence thématique en anglais. Expert en stratégie produit et en « expérience utilisateur » (enjeu crucial dans la création d’un produit ou service numérique), le jeune homme décontracté n’est pas seulement mentor au Launchpad Bordeaux : il est aussi consultant en économie numérique pour le gouvernement allemand.

 


Jour 1 : « Nous avons validé nos priorités »

Google Launchpad BordeauxFin de la première journée. Lise Slimane prend la parole pour dresser, en une minute, un premier bilan du Launchpad : « Nous avons testé des hypothèses de version 1 de notre plateforme : comment lancer le produit ? On a passé des coups de fils à des clients pour valider nos idées. Nous avons établi la hiérarchie des problèmes que nous avons à résoudre et validé nos priorités. Cela nous a remis les idées en place. Les mentors nous ont questionnés sur la pertinence de notre produit, notre stratégie, notre modèle économique…. Ici tout va très vite, mais la difficulté est de s’inscrire dans le temps. Le Launchpad c’est un marathon, pas un sprint ».

E-marketing : Concoursmania surfe sur l’explosion des jeux concours en ligne et prépare des acquisitions

Le numéro 1 européen de la « gamification » a triplé ses effectifs en trois ans. Fort de sa réussite, son PDG, Julien Parrou, s’investit désormais dans sa ville, à Bordeaux, pour aider les entreprises du numérique à se développer. Les recettes d’une success story.

Voici quelques jours, Concoursmania s’est installé dans des locaux plus spacieux, toujours à Bordeaux, en plein centre-ville dans un bâtiment historique construit au XVIIIème siècle pour le premier consul américain, Joseph Fenwick. Tout un symbole pour une belle réussite locale « à l’américaine ». Julien Parrou n’avait en effet que 22 ans lorsqu’il a créé Concoursmania à Bordeaux en 1995. Il venait tout juste d’arrêter ses études de droit en Deug. Aujourd’hui, il est à la tête du leader français des jeux concours en ligne, qui emploie 90 salariés, et est coté en bourse, sur Alternext (Nyse Euronext Paris).

Une croissance à deux chiffres

Sa progression est spectaculaire : 4,8 millions de chiffre d’affaires en 2009, 10,5 millions en 2011, 15 millions en 2012 et 30 millions en 2014, selon les prévisions. Comment expliquer un tel succès ? Julien Parrou a compris avant les autres que les marques allaient communiquer de plus en plus par le jeu et Internet. Concoursmania, qui dispose d’un laboratoire permanent du marketing en ligne, a ses sites propres comme jeux.com et se rémunère avec la publicité. Sa deuxième activité consiste à organiser des campagnes sur mesure pour ses clients (Sephora, Lufthansa, SNCF, NRJ, Toyota, Publicis Group, France Télévisions…). « Nous testons toutes les mécaniques de nos jeux sur nos sites, qui enregistrent 30 millions de visites par mois », explique le PDG. En intégrant le retour, la réaction des joueurs, Concoursmania est ainsi quasiment assurée de « toucher sa cible » et accroît ainsi l’efficacité, l’attractivité de ses campagnes de jeux…

Lire la suite sur latribune.fr

La start-up pour louer votre camping-car cet été

Nous profitons de la période estivale pour vous faire part à nouveau de  la start-up bordelaise jelouemoncampingcar.com fondée par Benoît Panel il y a quelques mois.

Le principe est simple : le propriétaire propose gratuitement son camping-car à louer. Il renseigne les disponibilités du véhicule et le tarif de location souhaité. De son côté, le locataire-voyageur  recherche le camping-car de son choix. Il adresse une demande de réservation au propriétaire, qui en est averti instantanément par e-mail et sms. Seriez-vous intéressé par ce service pour vos vacances d’été ?

Croître à Bordeaux, faire croître le territoire : Octopepper sur BFM Business

Matthieu Glayrouse, PDG de la start-up Octopepper, a été reçu par Frédéric Simottel sur BFM Business. Vous pourrez retrouver l’entrepreneur bordelais ce vendredi à la Grande Jonction.

jelouemoncampingcar.com, la location de camping car entre particuliers

Pour les adeptes des vacances itinérantes, nous avons testé pour vous la location de camping car entre particuliers grâce au site jelouemoncampingcar.com… Et rencontré l’un des fondateurs de cette start-up en plein essor.

Concoursmania : leader bordelais du jeu concours en ligne

Rencontre avec le leader bordelais du jeu concours en ligne. ConcoursMania développe des outils de développement de chiffre d’affaire et d’engagement des clients.

Octopepper crée Yummypets, le 1er réseau social dédié aux animaux domestiques

Octopepper s’est démarqué dans l’univers du numérique en créant Yummypets, le 1er réseau social dédié aux animaux domestiques.