Bordeaux Port Atlantique accueille sa nouvelle drague « Anita Conti »

[Communiqué de Presse] Après une phase de test et de formation de l’équipage, la nouvelle drague du port de Bordeaux est désormais opérationnelle. Dédiée à l’entretien du chenal de navigation, elle vient rejoindre La Maqueline, drague à benne ayant pour mission d’assurer une profondeur suffisante au niveau des postes à quai.

Mise en service de l’Anita Conti : un outil modernisé et plus performant

Depuis début septembre, l’Anita Conti, nouvelle drague aspiratrice en marche du port de Bordeaux a pris ses fonctions dans l’estuaire. Affectée à l’entretien du chenal de navigation 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24, l’Anita Conti, longue de 89 mètres pour 17 mètres de large, permettra de draguer près de 7,5 millions de m3 tous les ans. Cette dernière vient remplacer la Pierre Lefort en fonctionnement depuis 1986, après 27 ans de bons et loyaux services. D’une capacité de puits de 3000 m3 contre 2200 m3 pour la Pierre Lefort, l’Anita Conti possède des équipements plus modernes et plus performants : automatisation à bord permettant notamment une surveillance accrue des équipements, conditions de vie des marins améliorées… Propriété du Groupement d’Intérêt Économique Dragages Ports, la drague a nécessité un investissement important de près de 35 millions d’euros. Essentielle pour le port de Bordeaux et pour le développement économique régional, l’activité dragage permet l’accès des navires à l’ensemble des terminaux du port de Bordeaux.

Anita Conti : Un nom emblématique

Née en 1899 à Ermont, dans le Val-d’Oise, Anita Conti fut la première femme Océanographe française. Passionnée de photographie, elle immortalisa la vie quotidienne des marins à bord de leurs embarcations durant de nombreuses années. A sa mort en 1997, son fils légua aux ports de Fécamp, Douarnenez, puis Lorient de fabuleuses archives : 45 000 clichés, des films et carnets de bord retraçant la vie maritime de son époque. Désormais, la nouvelle drague du port de Bordeaux portera son nom, rendant ainsi hommage à l’une des figures majeures du milieu maritime.

Bordeaux Port Atlantique : Proloisirs implante son nouveau hub logistique au Verdon

Bordeaux Port Atlantique a signé une convention de six ans avec la société Proloisirs qui va installer une base logistique de 1200 m2 au Verdon. Un débouché pour le terminal qui se cherche toujours un avenir.

Société d’import de mobiliers et accessoires de jardins, Pro­loisirs a jeté son dévolu sur le terminal du Verdon pour créer une nouvelle base logistique. Bordeaux Port Atlantique et Proloisirs ont signé une convention d’une durée initiale de six ans renouvelable. Au Verdon, les 1 200 m2 du hangar 81, actuellement inoccupés, vont permettre le stockage de conteneurs et le reconditionnement de la marchandise de Proloisirs qui sera acheminée via le bac Le-Verdon-Royan à la plate-forme logistique de la société, à Pons (Charente).

Un transit d’un millier de conteneurs

Jusqu’à présent, cette société, créée en 1997, réceptionne sa marchandise (chaises, hamacs, tables, parasols…) importée d’Asie au port du Havre avant de la charger par camion. La nouvelle implantation au Verdon, selon Proloisirs, permettra d’optimiser ses flux vers la plateforme de Pons et de s’ouvrir davantage sur l’international afin d’approvisionner leurs clients, des enseignes spécialisées comme Jardiland, Leroy Merlin, Castorama…

Lire la suite de l’article de Marianne Peyri sur wk-transport-logistique.fr

Bordeaux Port Atlantique : quatre candidats pour l’exploitation du terminal du Verdon

Europorte, PortSynergy Projects, SEA Invest Bordeaux, Terminal du Grand Ouest : ces quatre opérateurs sont candidats pour reprendre l’exploitation du terminal du Verdon. Ils doivent remettre leur offre avant la mi-novembre 2013.

En juin 2013, Bordeaux Port Atlantique a lancé un appel d’offres pour désigner le nouveau titulaire de la convention pour l’exploitation du terminal portuaire du Verdon. Les diverses avaries survenues sur les portiques de ce terminal, toujours à l’arrêt depuis le mois de février, et l’incapacité financière de l’actuel exploitant, la société BAT (Bordeaux Port Atlantique), à investir massivement, a conduit le port à rechercher un nouvel opérateur.

Quatre spécialistes du trafic conteneurs

Les candidats ont jusqu’à la mi-novembre pour remettre leur offre. Parmi eux se trouve Euro­porte, l’entreprise ferroviaire du groupe Eurotunnel, choisie par ailleurs en 2012 par le Port de Bordeaux pour assurer la gestion, l’exploitation et la maintenance de son réseau ferré pour une durée de huit ans…

Lire la suite sur wk-transport-logistique.fr

Port de Bordeaux : le projet de terminal conteneurs grand sud ouest présélectionné

Le projet de terminal conteneurs grand sud ouest (TCSO) , piloté par Bordeaux Port Atlantique, a été présélectionné par la Commission européenne pour bénéficier du programme RTE-T.

Ce programme vise à développer les infrastructures de transport européennes et favoriser l’essor de l’activité conteneurs et le développement de plateformes multimodales au sein de l’hinterland. Bordeaux Port Atlantique souhaite ainsi développer au Verdon une plateforme logistique majeure, anticipant ainsi la croissance attendue des volumes conteneurs en provenance ou à destination du Grand Sud Ouest. Une consultation est en cours pour désigner, à l’automne, un nouveau mandataire pour l’exploitation des terminaux portuaires du Verdon…

Lire la suite sur le journaldesentreprises.com