L’Ecole d’Architecture de Bordeaux fête ses 40 ans

Installé depuis 1973 à Talence, l’établissement fête ses quarante ans cette semaine. S’il forme des constructeurs, il ouvre aussi sur quantité de métiers divers.

De 1973, on retient en général le décès de Picasso, le premier vol commercial d’Airbus, l’occupation de l’usine Lip par ses ouvriers ou le coup d’État du général Pinochet au Chili. L’installation de l’école d’architecture de Bordeaux sur le campus de Talence, la même année, n’a pas laissé de trace dans la grande Histoire, ce qui est normal. Elle a en revanche marqué la chronique locale. Séparée de l’école des Beaux-Arts depuis 1968, l’école d’archi quittait ses baraquements provisoires du quai Sainte-Croix et emménageait chez elle, dans un bâtiment signé par l’un de ses plus briants représentants, Claude Ferret.

Cette marche vers l’autonomie s’est accompagnée en quarante ans d’un mouvement de diversification. C’est un fait peu connu du grand public, mais les architectes formés par l’école de Bordeaux ne font pas tous le même métier à la sortie. 65 % des diplômés se lancent dans la maîtrise d’œuvre (la construction au sens large), 35 % font autre chose : du graphisme, de la recherche, de l’enseignement, de l’écriture, des images de synthèse, de la médiation culturelle, etc. Sans oublier ceux qui optent pour le paysage, puisque depuis 1991, Bordeaux est avec Lille l’une des deux seules écoles de France qui forment des architectes et des paysagistes. Bref, l’établissement est moins bétonné qu’on le croit…

Programme complet des festivités étalées du 3 au 6 octobre

Lire la suite de l’article de Denis Lherm sur sudouest.fr

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.