Emploi : « l’objectif des 4275 emplois d’avenir sera atteint » en Aquitaine

A l’occasion de la signature d’une convention de 20 emplois d’avenir avec le Club des entreprises de Bordeaux, le Préfet de région a dressé un bilan d’étape positif sur la mesure.

Lancé en octobre 2012 pour permettre aux jeunes peu ou pas qualifiés d’accéder à une formation et un emploi en CDI, ou en CDD de 3 ans ou 1 an renouvelable, le dispositif des emplois d’avenir a mis quelques temps avant de séduire les employeurs potentiels d’Aquitaine. Mais depuis plusieurs mois la mise en œuvre du dispositif s’accélère. Si en mars seuls 500 jeunes étaient entrés dans le dispositifs, aujourd’hui, ils sont 2503 pour un objectif de 4275 à fin 2013. Un bon bilan sur les chiffres mais aussi, selon la Préfecture, sur la qualité des contrats signés au regard des objectifs du dispositif.

« Il aura sans doute fallu le temps que les employeurs s’approprient la mesure, et que les jeunes y soient sensibilisés », déclare Michel Delpuech, le Préfet de Région, pour justifier du démarrage difficile du dispositif dans la Région. Mais maintenant que le rodage est fait, il n’a pas de doute : « l’objectif des 4275 emplois d’avenir sera atteint ». Et pour convaincre les sceptiques, il cite la réussite exemplaire de certaines zones rurales : « le Libournais et Marmande ont déjà dépassé leur objectif avec 110% de contrats signés, Ribérac est à 88%, le Lot-et-Garonne est à 91%». Des objectifs, qui peuvent « évidemment » être dépassés, «il n’y a aucune contrainte ni physique ni budgétaire », précise-t-il.
La situation est d’autant plus satisfaisante pour le Préfet que le bilan est également bon en terme d’objectif de qualité. « 89% des 2503 emplois d’avenir réalisés concernent des jeunes sans diplôme ou avec un niveau de formation inférieur au BEP CEP. Les trois quart des contrats sont des CDI ou des CDD de plus de 3 ans et 82% des jeunes ont été accompagnés par une mission locale », s’enthousiasme t-il. Les contrats d’avenir, ne passe pas à côté de ses cibles et « reste dans son créneau précis sans percuter ni l’apprentissage, qui touche des personnes plus jeunes, ni les contrats de génération, qui eux s’adressent aux jeunes diplômés » a souligné le Préfet…

Lire la suite de l’article de Solène Méric sur aqui.fr

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.