Bordeaux Métropole FrenchTech : place à l’action !

Depuis l’obtention du label par Bordeaux Métropole en novembre dernier, un plan d’action a été élaboré sous l’égide d’un Conseil stratégique présidé par Christophe Charle (Cdiscount, MyDesign). Une série d’initiatives pour créer plus de valeur auprès des acteurs de l’éco système, et accélérer la dynamique numérique de la métropole. Présentation. 

1300-entrepreneurs-ont-participe-a-soiree-french-tech-jeudi_2479241_800x400

Après le temps de la labellisation, vient celui de l’action. « Bordeaux Métropole French Tech », symbole de la performance de l’écosystème numérique local, prend une nouvelle dimension avec le plan d’action présenté à la Chambre de commerce et d’industrie de Bordeaux, jeudi 12 février, en présence d’un millier de personnes.

Il a été élaboré sous l’égide d’un Conseil stratégique à majorité entrepreneuriale (5 entrepreneurs/4 collectivités et grandes entreprises) présidé par Christophe Charle, serial entrepreneur (Fondateur de Cdiscount, PDG Fondateur de MyDesign). 

  1. « Tous accélérateurs » des initiatives numériques

Les belles initiatives fleurissent sans cesse, depuis déjà quelques années, au sein de l’écosystème numérique bordelais (tous ceux qui travaillent dans ou pour l’économie du web et les startups). Elles sont le fruit du travail des entrepreneurs, du soutien de l’ensemble des agences, associations et structures d’accompagnement publiques et privées.

Le label French Tech contribue à fédérer ces dynamiques, à les valoriser et à les amplifier pour qu’elles bénéficient à un maximum d’acteurs.

En construisant des écosystèmes encore plus efficaces sur l’enjeu déterminant qu’est le numérique, on accélère la transition vers le digital; on augmente l’attractivité ; on favorise la venue de nouvelles entreprises et de nouveaux talents.

Bordeaux Métropole French Tech s’appuie sur tous et bénéfice à tous pour favoriser la croissance des projets entrepreneuriaux, à tous les stades de leur développement.

  1. Une gouvernance agile : 5 « task force » thématiques

La mise en œuvre du plan est confiée à un Directeur délégué, Thomas Baudin, qui anime des « task force » thématiques issues de l’écosystème :

  • Visibilité et Lisibilité,
  • Accélération,
  • Accès des startups aux marchés des collectivités et grandes entreprises,
  • Développement des talents,
  • International.

Agiles et orientées « action », cette structure informelle ne fixe d’objectifs à personne. Elle œuvre à rendre les initiatives plus coordonnées, plus visibles et plus collaboratives.

  1. Des « datas » partagées pour levier d’influence

Afin de pouvoir agir, Bordeaux Métropole French Tech va créer une base de données des startups de l’écosystème bordelais. Les données de cette base seront accessibles à tous les membres labellisés FT. L’Open data sera la règle. Cette base fera exister l’écosystème de manière plus concrète, plus visible, lui donnera plus de pouvoir.

Par ailleurs French Tech agrégera l’ensemble des initiatives émanant des acteurs de l’écosystème, en un processus « bottom up » qui leur donnera une visibilité d’ensemble, et aidera chacun à mieux définir ses actions en fonction des actions des autres. Cette compilation des initiatives de chacun sera rendue publique sous la forme d’un Plan de Croissance Concertée.

Rappels : ce qu’il faut savoir sur la « French Tech » 

La French Tech : désigne l’écosystème de tous ceux qui travaillent dans ou pour les startups françaises : entrepreneurs, investisseurs, associations et acteurs du soutien publics. 

L’initiative French Tech : C’est l’action impulsée par la Mission Nationale French Tech  mais portée et construite par tous les acteurs de la French Tech, qui vise à démultiplier la croissance numérique de la France.

Le label, à quoi sert-il ?

Les métropoles labellisées doivent amplifier l’impact de leurs dispositifs de soutien à l’écosystème numérique, vers plus de lisibilité et plus de collaboration.

En contrepartie, l’Etat investit :

  • 200 M€ dans des projets accélérateurs privés (BPI),
  • 25 M€ pour favoriser le rayonnement international de leurs startups (Mission nationale French Tech).

Les startups de l’écosystème accèdent en priorité aux offres de Business France et d’UBI France, ainsi qu’au Pass French Tech pour les entreprises en très forte croissance.

Les métropoles obtiennent la possibilité d’utiliser la marque « Métropole French Tech » à des fins de marketing territorial et de promotion de leur attractivité.

 

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.