Au cœur du Google Launchpad Bordeaux : « C’est un marathon, pas un sprint »

Animé par Google et l’association Aquinum depuis lundi matin et jusqu’à vendredi midi dans les murs du Node, ce programme d’accélération de startups met en scène 40 mentors qui accompagnent 12 équipes locales triées sur le volet. Parmi les lauréats, une jeune femme : Lise Slimane, 25 ans, étudiante entrepreneur. Rencontre en images.  

Google Launchpad Bordeaux

Sollicité par Aquinum et séduit par la dynamique de l’association bordelaise, le géant américain n’a pas hésité à choisir Bordeaux comme étape pour son programme d’accélération de startups.

Ce 5e Launchpad Google organisé en Europe, grouillant d’énergie et de créativité, est le premier grand rendez-vous pour les acteurs numériques locaux depuis l’attribution à Bordeaux Métropole de son label French Tech.

 « Je veux créer quelque chose d’utile »

Lise Slimane, Captiz

Lise Slimane : « Je suis étudiante en dernière année à Science-po Bordeaux et bénéficiaire du statut d’étudiant entrepreneur. Mon projet, baptisé Captiz, est un logiciel en mode SaaS d’assistance à la traduction et au sous-titrage pour professionnels de l’audiovisuel. Il respecte le formalisme propre à l’industrie du film. La plateforme en ligne connecte les sociétés à leurs traducteurs et permet la gestion de projets.

Captiz est issu de mon expérience terrain : je réalise des missions de traductrice freelance en italien, anglais et espagnol. J’ai identifié des besoins au sein des sociétés de doublage qui n’ont souvent pas les outils pour travailler correctement avec leurs traducteurs. Ce que je crée à partir de rien améliorera le quotidien de professionnels : j’ai le sentiment d’accomplir quelque chose d’utile ».

Twitter : @GetCaptiz

« Ce Launchpad va nous booster » 

Google Launchpad Bordeaux

En pleine séance de brainstorming avec son co-équipier Damien Véron, directeur technique, Lise Slimane peaufine la proposition de valeur centrale de sa plateforme web. C’est le thème de la première journée de ce Launchpad Google-Aquinum : « le produit ».

« Ce programme d’accélération, c’est cinq jours intensifs pour confronter notre projet à des mentors experts en création de startups, écouter leurs conseils et leurs critiques. Repositionner le produit le cas échéant. C’est un boost : on apprend à gagner du temps en évitant de griller les étapes. Une startup c’est comme un laboratoire : très vite, on a besoin de confronter son idée au marché, de tester des hypothèses et de repenser son produit si nécessaire. Si on doit se planter, il faut se planter vite ! Dans ce contexte très fragile et mouvant, il n’est pas évident de constituer une équipe solide et durable. »

40 mentors et des exercices pratiques

P1040122

David Ducourneau, fondateur de la startup Kasual Business, fait partie des mentors « produit » du Launchpad. Ici aux côtés de la startup co-rider.fr, il délivrera peu après son expertise à une autre équipe, suivant un principe de rotation très organisé. Google Paris et Aquinum ont sélectionné des mentors locaux, et quelques parisiens, chacun assurant la journée correspondant à sa spécialité : produit, marketing, expérience utilisateur, technique.

Marc Lange

 

Marc C. Lange, fondateur de Crowdflow, clôt la première journée au Node sur une mini-conférence thématique en anglais. Expert en stratégie produit et en « expérience utilisateur » (enjeu crucial dans la création d’un produit ou service numérique), le jeune homme décontracté n’est pas seulement mentor au Launchpad Bordeaux : il est aussi consultant en économie numérique pour le gouvernement allemand.

 


Jour 1 : « Nous avons validé nos priorités »

Google Launchpad BordeauxFin de la première journée. Lise Slimane prend la parole pour dresser, en une minute, un premier bilan du Launchpad : « Nous avons testé des hypothèses de version 1 de notre plateforme : comment lancer le produit ? On a passé des coups de fils à des clients pour valider nos idées. Nous avons établi la hiérarchie des problèmes que nous avons à résoudre et validé nos priorités. Cela nous a remis les idées en place. Les mentors nous ont questionnés sur la pertinence de notre produit, notre stratégie, notre modèle économique…. Ici tout va très vite, mais la difficulté est de s’inscrire dans le temps. Le Launchpad c’est un marathon, pas un sprint ».

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.