Commerce : Des sous-vêtements à vos mesures

Un soutien-gorge sur mesure spécialement adapté à la morphologie des fortes poitrines, c’est ce que propose Cathy Carrasco dans sa boutique «Gourmandise».

Passionnée de lingerie, la jeune femme d’à peine 22 ans, a décidé de monter sa propre boutique après avoir constaté dans ses précédents emplois, les difficultés que rencontraient certaines femmes pour trouver des sous-vêtements adaptés à leurs mensurations. « Je travaille avec des fournisseurs espagnols » explique Cathy. « Ce sont des fabricants que je vais rencontrer régulièrement pour choisir mes modèles. Ces marques sont peu connues en France, pourtant elles proposent de la qualité à un prix plus abordable que les marques françaises.»Un soutien-gorge coûte en effet de 64€ à 75€ selon la taille, sans supplément de prix pour un article réalisé sur mesure…

Lire la suite sur Bordeaux7.com

Le Bordelais Alexandre Xiradakis veut imposer le concept d’uShip.com en France

Le Bordelais Alexandre Xiradakis a pris la direction «France» d’uShip.com, dans le but de démocratiser ce concept de bourse de fret en ligne.

Il a eu l’idée de se rapprocher de la plateforme uShip.com, après avoir tenté de «rapatrier un scooter de Paris à Bordeaux, sans trouver de solution satisfaisante.» Le Bordelais Alexandre Xiradakis, professionnel du net depuis 15 ans, a pris la direction «France» de uShip en juillet dernier. Depuis la rentrée, il tente de développer l’offre de cette bourse de fret en ligne.

Lancé en 2003 à Austin, aux Etats-Unis, uShip permet de connecter les personnes ayant des chargements encombrants à expédier, et les professionnels du transport ayant de la place dans leurs véhicules. «Dans le monde du transport, il faut savoir que 50% des camions circulent sans être plein, il y a donc un important potentiel d’optimisation des coûts pour les transporteurs» souligne Alexandre Xiradakis. Pour les particuliers, l’avantage est évidemment d’obtenir des prix plus bas. «Les personnes qui passent par uShip obtiennent, en moyenne, des tarifs 40% en dessous des prix classiques» assure le Bordelais. La plateforme se rémunère, elle, avec le transporteur, en lui prenant entre 5 et 10% de la prestation finalisée sur le site.

Colis-voiturage et transport de passagers

Le site est souvent sollicité pour des déménagements, ce qui intéresse particulièrement les professionnels qui effectuent, généralement, le trajet retour à vide après leur prestation «classique.»…

Lire la suite sur 20minutes.fr

Exoès signe avec Tenneco, 2ème équipementier mondial de systèmes d’échappement

Exoès a annoncé mardi 19 novembre avoir signé avec Tenneco. Cette jeune entreprise industrielle basée à Gradignan, dans la banlieue bordelaise, a été choisie par Tenneco, deuxième équipementier mondial de systèmes d’échappement, pour travailler sur une solution de récupération de chaleur à l’échappement basée sur les systèmes Rankine.

Exoès s’attaque à un marché en plein essor. Il faut savoir qu’aujourd’hui 35% du carburant introduit dans un véhicule est perdu sous forme de chaleur à l’échappement. Or, les constructeurs automobiles et poids lourds vont être contraints de réduire leur consommation et les émissions de CO2 de 30% d’ici à 2020. Pour répondre à ces défis, Exoès propose « Energy Via Exhaust », une technologie de rupture qui récupère la chaleur contenue dans les gaz d’échappement pour la transformer en énergie utile. Elle a séduit un grand groupe, l’Américain Tenneco, qui compte 25 000 salariés et réalise un chiffre d’affaires de 7,4 milliards de dollars…

Lire la suite sur aqui.fr

La startup bordelaise Askalll réinvente le forum d’opinion

Où sont les bons plans à Bordeaux ? Laquelle de ces cravates m’irait le mieux ? Dois-je partir au Laos ou au Vietnam pour mes vacances ? C’est pour répondre à ce genre de questions que le site Askalll.com vient de voir le jour.

Fondé par quatre anciens étudiants en école de commerce et école d’ingénieurs, dont le Bordelais Thomas Jeantet, ce site de questions/réponses veut réinventer le forum d’opinions. Lancé en octobre, il permet de poser des questions, de lancer des micro-sondages et d’en visionner les résultats grâce à des réponses présentées sous forme de graphiques, ou encore de partager des questions par mail, sur les réseaux sociaux et sur les sites/blogs via un outil de sondage en ligne. « L’idée est que la question ne vive pas que sur Askalll.com. Le but est de collecter l’opinion des gens sur une question afin de m’aider à prendre ensuite ma propre décision », explique Thomas Jeantet. 
« Pour les sociétés, l’avantage est qu’en collectant l’opinion de leurs clients, ils peuvent avoir du feedback, des données pour savoir ce qu’on attend d’elles. » Preuve qu’aujourd’hui on se pose beaucoup de questions : le site compte 10 000 inscrits, plus de 10 000 questions posées et 500 000 votes…

Lire la suite sur bordeaux7.com

Aérocampus Aquitaine, le fleuron de la formation aéronautique

Aujourd’hui, « Aérocampus Aquitaine » est devenu le premier centre de formation à la maintenance aéronautique en Europe et s’implante dans le monde entier.

« Nous venons d’être choisis pour former 400 techniciens par an à la maintenance aéronautique à Dubaï à partir de 2015 », s’enthousiasme Denis Guignot, président d’Aérocampus Aquitaine. L’accord a été signé sur place le 17 novembre au Salon de l’aéronautique.

Dubaï construit actuellement un nouvel aéroport et va y adosser une gigantesque usine de maintenance, où tous les composants d’un avion seront réparés, de la cafetière au moteur. L’investissement global est colossal : 33 milliards d’euros.

Aérocampus sera l’une des pièces maîtresses de cette nouvelle usine de maintenance. Ce premier contrat international va rapporter au campus girondin plusieurs millions d’euros de chiffre d’affaires. Mais c’est aussi la reconnaissance exemplaire du centre de formation de la Direction générale de l’armement (DGA) de Latresne, dans l’agglomération bordelaise…

Lire la suite de l’article de Nicolas César sur la-croix.com

38 entreprises bordelaises signent une charte pour réduire leur consommation énergétique

Trente-huit entreprises ont signé lundi avec la ville une charte en vue de réduire leur consommation énergétique et leurs émissions de gaz à effet de serre…

Ikea, EDF, l’association de commerçants La ronde des quartiers, ou encore la chambre des métiers et de l’artisanat… Trente-huit entreprises, associations et chambres consulaires ont signé ce lundi avec la ville de Bordeaux et en partenariat avec l’Ademe une charte d’engagement climat énergie, dans le but de réduire l’impact de leurs activités sur l’environnement. Des structures qui représentent au total 26% de la population active à Bordeaux, et 15% de la consommation énergétique du territoire.

Lire la suite de l’article de Mickaël Bosredon sur 20minutes.fr

La stratup bordelaise Mobiles Republic se dveloppe à l’international

Les applis pour smartphones, Mobiles Republic en connait un rayon ! Spécialisée dans l’agrégation de contenus pour mobiles, cette start-up bordelaise a réussi à conquérir le marché international grâce à ses cinq applis d’informations.

Nommées News Republic, Sport Republic, Appy Geek, Glam Life et Appy Gamer, ces applis téléchargebles gratuitement sur l’Appstore, Googleplay et sur télé-connectées, permettent à l’utilisateur de « personnaliser ses flux d’informations et de se créer ses propres chaînes personnalisées via un moteur sémantique que nous avons développé qui permet d’extraire des sujets en fonction de centres d’intérêts »,
explique Jérôme Le Feuvre, directeur général. Concrètement, l’utilisateur peut par exemple, se créer une chaîne « Bordeaux »
et retrouver tous les articles ayant trait à cette thématique. « L’ utilisateur peut créer autant de chaînes qu’il veut sur des sujets pointus ou plus généralistes. Il se créé finalement sa propre appli de news et devient rédacteur en chef en quelque sorte. Il va d’abord choisir ses centres d’intêrets et nous nous chargeons de lui sélectionner les sources d’informations correspondantes », explique le DG. « L’avantage de suivre un même sujet depuis plusieurs sources est qu’on peut avoir des angles différents, sachant que dans chaque appli, on peut trouver des centaines de sources de contenus. »
Pour compléter sa gamme de service, Mobiles Republic a aussi mis au point des fonctionnalités permettant d’avoir une interactivité sur les articles, comme l’intégration de commentaires que suscitent les articles…

Lire la suite sur Bordeaux7.com

Journée du financement participatif de Bordeaux

Rendez-vous à la journée « Le Financement Participatif : faire grandir ses projets et financer autrement » vendredi 29 novembre 2013 de 17h à 20h30 à la Rock School Barbey.

L’association 60 000 Rebonds et la Plateforme de l’initiative (le service création d’entreprise de la Maison de l’Emploi de Bordeaux), en association avec My Major Company, Happy Capital, HelloAsso et la Pépinière éco-créative vous invitent à un événement issu du Mois de l’ESS (Economie Sociale et Solidaire) qui fera la part belle au financement participatif : ce nouveau levier solidaire permettant de récolter des fonds pour faire grandir un projet ou une entreprise.

Au programme notamment : une sélection de projets fera partie intégrante du plateau « 2 minutes pour convaincre » et un temps d’échanges à l’issue de la conférence avec les experts, ceux qui ont expérimenté le crowfunding et l’ensemble des acteurs locaux et partenaires de ce dispositif.

Programme complet

Conférence Plénière – 17h à 18h30

Animation par Philippe Rambaud, Président-fondateur « 60 000 rebonds ». Le financement participatif : qu’est ce que c’est ? comment ça marche ?
– L’histoire fondatrice du financement participatif.
– Présentation des 3 segments : don, prêt, equity.
– Un besoin pour l’économie et un changement de comportement sociétal.

Le financement participatif et les autres systèmes financiers : frères ennemis ou amis ?
– L’évolution du cadre réglementaire et ses possibilités pour les porteurs de projet.
– Quelles relations entre le financement participatif et les acteurs classiques du financement ?
– Quels types de financement pour quels types de projet ?

Séance de Pitching – 18h30 à 19h15

« 3 minutes pour 1 projet » / 12 porteurs de projets :
-Ceux qui se sont déjà lancés
-Ceux qui vont se lancer
-Les « locaux » qui y pensent
-Les projets de 60 000 rebonds qui vont intégrer My Major Company

Master class – 19h15 à 19h30

– Les 10 bonnes questions à se poser avant de se lancer.
– Les bonnes pratiques par My Major Company et Happy Capital.

Animation musicale & échanges – 19h30 à 20h30

Avec TIBZ, jeune artiste local pour un mini concert en live, suivi d’un cocktail

Je m’inscris

Franc succès pour la première édition d’Exp’Hôtel Bordeaux

La première édition du salon de l’hôtellerie, de la restauration et des métiers de bouche à Bordeaux a refermé ses portes, le 19 novembre, sur un bilan très positif.

Des exposants aux anges, des chefs impliqués et enthousiastes, des visiteurs comblés (12 377 personnes sur trois jours), Exp’Hôtel Bordeaux, qui s’est tenu du 17 au 19 novembre, a tenu ses promesses. Et le bouillonnant parrain du salon, Philippe Etchebest, n’est pas étranger à ce succès. Il a amené avec lui 64 chefs et MOF et révélé une profession soudée, riche de talents et de générosité. Il confie : « Je retiendrai de ce salon l’enthousiasme, la convivialité et beaucoup de chaleur. Tout le monde est prêt à revenir en 2015. Les exposants sont ravis car ils ont fait des affaires. Je suis très heureux car cela laisse présager de belles choses pour l’avenir. »…

Lire la suite sur www.lhotellerie-restauration.fr

Rencontres Emploi Handicap : L’offre et la demande réunies à Bordeaux

Le 19 novembre, se tenaient au Hangar 14 à Bordeaux les 7e Rencontres Emploi Handicap.

Organisé par la Maison de l’emploi de Bordeaux, ce rendez-vous annuel permet de rapprocher l’offre et la demande concernant le marché de l’emploi des personnes handicapées. Plus de 60 stands étaient installés pour rencontrer et échanger avec le public handicapé.
 Pour ce dernier, c’était l’occasion d’identifier les offres d’emplois proposées (gestionnaire de ressources humaines, électricien, téléconseiller, mécanicien monteur, consultant informatique) par diverses entreprises telles que Bouygues Telecom, La Poste, SNCF, CDiscount, ERDF, EDF, le CHU de Bordeaux ou le Crédit Agricole d’Aquitaine, mais aussi de préparer son entretien, de poser sa candidature, de se renseigner auprès d’organismes spécialisés…

Lire la suite sur Bordeaux7.com

La compagnie aérienne Volotea se développe à Bordeaux

La jeune compagnie aérienne low cost Volotea est implantée à Bordeaux depuis mars 2013. Déjà une cinquantaine d’embauches réalisées localement et 245 000 passagers au départ de Bordeaux. Nous avons rencontré Edo Friart, Responsable du développement de la compagnie.

Baby-sitting : La Compagnie des Familles innove pour les fêtes de fin d’année

A la recherche d’un cadeau original à offrir à de jeunes parents, pour les fêtes de fin d’année ? La Compagnie des Familles, spécialiste de la garde d’enfants à domicile depuis près de 10 ans, se diversifie et innove en lançant dès le mois de novembre, 4 cartes cadeaux, proposant 4 instants de quiétude :

– « Une parenthèse à deux » : un week-end de 26h de baby-sitting de 15h au lendemain 17h,

– « Une nuit tranquille » : 11h de baby-sitting de 21h à 8h le lendemain,

– « Un moment de liberté » : 4h de baby-sitting,

– « Du temps pour vous » : nombre d’heures de baby-sitting au choix.

Disponibles dans votre agence La Compagnie des Familles à Mérignac, ces cartes cadeaux pratiques et originales permettent à tous les jeunes parents de profiter d’un moment de paix et de tranquillité, sans leurs bambins, le temps de quelques heures.

En savoir plus sur cette offre

Emploi : Le guide de l’e-réputation pour sa recherche d’emploi à Bordeaux

La Maison de l’Emploi de Bordeaux propose un judicieux guide pour la recherche d’un travail.

Une récente enquête réalisée par la Maison de l’Emploi de Bordeaux intitulée « Recrutement et identité numérique : quelles pratiques » souligne que plus de la moitié des sondés vérifient sur un moteur de recherche l’e-réputation d’un candidat. Une pratique en augmentation constante. Pour aider les demandeurs d’emploi bordelais dans l’obtention d’un travail la Maison de l’Emploi de Bordeaux a conçu « Le guide de l’e-réputation pour sa recherche d’emploi à Bordeaux ».

« Quelle doit être mon identité professionnelle ? » « Quels messages transmettre à mes cibles, par l’intermédiaire de quels outils ? » « Vers quelles sources m’orienter pour obtenir les infos et contacts dont j’ai besoin ? » Tant de questions abordées dans ce document dans lequel figure aussi un mémo permettant de rédiger son parcours numérique personnalisé et des liens utiles pour repérer les hubs Viadeo et Linkedin à connaitre pour trouver un emploi à Bordeaux, les pages Facebook et Twitter à suivre localement, etc…

Lire la suite de l’article sur sudouestnumerique.net

L’entreprise bordelaise « Il était une fois » redonne vie à vos souvenirs

Pas facile d’accéder à ses souvenirs gravés sur d’anciennes cassettes VHS, bobines super 8 ou sur diapositives quand le matériel requis pour pouvoir les visionner n’existe plus ou est en passe de devenir obsolète.

C’est dans ce contexte que Jasmine Schulte, une Bordelaise d’origine allemande, a fondé en 2007 sa société baptisée «Il était une fois». Celle-ci propose aux clients de numériser ses souvenirs gravés sur cassettes vidéo, bobines super 8 ou 8 mm, sur photos ou diapositives et de les transférer sur DVD ou disque dur externe. « J’ai eu l’idée de monter cette société après que mon père a passé en 2006 des films sur notre famille lors du mariage de mon frère. C’était surprenant, on ne s’y attendait pas, cela nous a procuré pas mal d’émotions car on n’avait jamais vu ces films.», raconte-t-elle.

..

Lire la suite de l’article sur bordeaux7.com

Une Maison pour la science et la technologie à Bordeaux en 2014

L’Académie des sciences a retenu le projet bordelais. Objectif : renforcer les compétences scientifiques expérimentales des enseignants des écoles et des collèges, et actualiser leurs connaissances en matière scientifique.

[…]

La Maison pour la Science et la technologie d’Aquitaine verra le jour en 2014. Elle sera accueillie sur le site du campus Sciences et Technologie à Talence, avec des sites satellites dans les cinq départements d’Aquitaine.

Ses missions seront de favoriser la culture scientifique avec l’appui des professionnels, scientifiques et chercheurs, d’accompagner les enseignants en développant des dispositifs numériques et une pédagogie fondée sur l’investigation et l’interdisciplinarité, valoriser le rapprochement entre les enseignants et les scientifiques au profit des écoles et collèges, former des personnes ressources et enfin, accueillir les partenariats avec les entreprises et le monde socio-économique…

Lire l’article complet sur sudouest.fr

Immersion invente la table tactile pour le travail collaboratif

Les tables interactives se sont démocratisées, mais restent encore dédiées aux usages ludiques ou à la communication. Imaginée par la société bordelaise Immersion, Meetiiim est la première à être conçue pour le travail collaboratif.

Grâce à la wifi, il suffit d’un simple geste sur sa propre tablette pour faire glisser le fichier numérique sur cette table interactive, où il est alors manipulable et modifiable par tous les participants. « Le tactile et le numérique rendent les échanges plus naturels, donc tous les intervenants s’expriment et sont actifs quel que soit leur profil. Cela permet d’accélérer la prise de décision dès les phases de conception », explique Christophe Chartier, président fondateur d’Immersion. Compatible avec tous les logiciels (Autocad, Catia…), Meetiiim est aussi un meuble élégant recouvert de Corian qui coûte la coquette somme de 45.000 euros.

L’entreprise qui fait partie des pionniers français des technologies de la réalité virtuelle, a développé cette innovation suite à une série de projets européens auxquels elle a participé. Immersion a déposé une demande de brevet pour protéger ce système de travail coopératif. Son objectif est d’en vendre une vingtaine dès 2014 dans tous les secteurs, de l’industrie à l’architecture en passant par le monde du luxe…

Lire la suite de l’article de Franck Niedercorn sur lesechos.fr

10 000 emplois en 12 ans en grâce à la filière laser en Aquitaine

Le 1er Forum des adhérents du pôle de compétitivité « Route des lasers » vient de se tenir, avec pour objectif d’insuffler une nouvelle dynamique, celle de « l’usine à produits ».

« La filière optique-laser sera au XXIe siècle ce que l’électronique a été pour le XXe », a lancé Alain Rousset, le président PS du conseil régional d’Aquitaine, lors de l’inauguration de l’Institut d’optique d’Aquitaine fin octobre. Un site unique en France, qui fédère, sur 19 500 m², les activités de recherche, de transfert de technologies et de formation dans le domaine de l’optique.

L’Union européenne est elle aussi convaincue de son immense potentiel, et a identifié la photonique (NDLR : science de la lumière) comme l’une des six technologies clés de l’avenir. Aujourd’hui, déjà, le laser est présent dans de nombreux secteurs d’activités : la santé (chirurgie cardio-vasculaire, dermatologie, ophtalmologie…), le contrôle du processus de fabrication, l’usinage de pièces dans l’automobile, l’aéronautique…

Et, dans ce domaine, l’Aquitaine a des atouts de taille. C’est ici, au Barp, en Gironde, que l’État a décidé en 1996 de construire le Laser mégajoule (LMJ), avec, à la clé, un investissement de trois milliards d’euros. Capable de simuler à échelle réduite des explosions thermonucléaires, le LMJ, qui doit être mis en service fin 2014, sera l’un des deux lasers les plus puissants au monde…

Lire la suite de l’article de Nicolas César sur la-croix.com

Le Fonds de dotation Bordeaux Solidaire au service de l’innovation

Lundi 18 novembre, à Bordeaux, a été présenté le Fonds de dotation Bordeaux Solidaire. Le point sur ce nouvel organisme avec sa déléguée générale, Stéphanie Ioan.

Comment est né ce fonds ?

Le Fonds de dotation Bordeaux Solidaire a été initié il y a un an par la ville de Bordeaux. Il est né d’une grande frustration qui est celle de ne pas pouvoir financer plus de projets d’associations d’innovation sociale. A partir de là, le constat a été fait qu’il était possible aujourd’hui, avec des outils juridiques comme le Fonds de dotation Bordeaux Solidaire, d’inviter les entreprises et citoyens à devenir partenaires de cette action solidaire. On s’est vraiment mis au travail pour développer le fonds en janvier 2013 ; on a commencé par un tour de table des entreprises et fondateurs pour nourrir ce fonds de financement, qui possède aujourd’hui une enveloppe d’environ 400 000€ sur trois ans, pour 2013, 2014 et 2015, permettant de financer des projets.

Lire la suite de l’interview sur bordeaux7.com

Le Groupe Point.P partie prenante du nouvel éco-quartier de Bordeaux Brazza

Le leader de la distribution Bâtiment et la municipalité girondine ont signé un protocole d’accord portant sur le site de Bordeaux Brazza.

Le protocole d’accord que viennent de signer le maire de Bordeaux et le président du Groupe Point.P, Patrice Richard, organise la présence du négociant dans le futur éco-quartier de Bastide Brazza. Développé par l’urbaniste-architecte Youssef Tohmé, le projet vise à faire du quartier un territoire exemplaire en termes d’habitat mais aussi en termes d’activité économique.

Création d’une quatrième école de formation

Ces évolutions ne sont pas sans conséquence pour l’activité du Groupe Point.P, et plus particulièrement pour le site actuellement occupé par son enseigne Dispano (négoce bois-panneaux). Mais le protocole d’accord permet au distributeur de faire d’une contrainte une opportunité : il prévoit la création à Brazza d’un « espace dédié à la distribution bâtiment, regroupant plusieurs compétences sur un seul site ». Cet espace apportera « une réponse globale et complète en termes d’exhaustivité de l’offre et de gestion du temps à l’ensemble des professionnels du bâtiment », précisent les deux parties. Autre volet de l’accord, la réalisation d’une quatrième école de formation du Groupe Point.P, école à vocation interne (salariés) et externe (clients professionnels)…

Lire la suite de l’article de Paul Falzon sur lemoniteur.fr

Handiperformance : de l’handicap à l’entrepreneuriat

« Je ne suis pas du genre à renoncer.» Souriante mais déterminée et sûre d’elle, Agnès Randon raconte son histoire sans fausse pudeur. Depuis février 2012, cette mère de famille aujourd’hui handicapée s’est lancée dans l’entrepreneuriat.

Handiperformance, sa société, en laquelle elle croit dur comme fer, affiche un double objectif : « je fais de la formation et du conseil aux entreprises sur la thématique du handicap, explique-t-elle. Et de l’autre côté, j’aide aussi les personnes en situation de handicap dans leur recherche d’emploi ou leurs démarches administratives.» Après un an et demi d’activité, le bilan en aurait découragé plus d’un, avec une clientèle encore trop maigre et la concurrence involontaire d’organismes contre lesquels elle ne lutte pas à armes égales. « La maison de l’emploi de Bordeaux m’a décerné le prix de l’entreprise citoyenne dans la catégorie handicap donc je ne perds pas espoir, souflle-t-elle. Je vais y arriver.»…

Lire la suite de l’article sur bordeaux7.com